Quelle formation suivre pour devenir chauffeur de VTC ?

Par défaut

Depuis la numérisation du secteur de transport, les entreprises de chauffeur VTC ne cessent de se multiplier. Les indépendants sont également nombreux à s’y lancer. Vous êtes intéressé par ce secteur d’activité en plein développement ? Nous allons résumer dans cet article tout ce que vous devez savoir pour devenir chauffeur de VTC.

Le métier de chauffeur de VTC en détail

Le chauffeur de VTC transporte ses clients qui ont effectué une réservation, d’un point A à un point B. C’est d’ailleurs ce point qui différencie le métier à celui d’un chauffeur de taxi. Le chauffeur de VTC ne peut prendre un client au hasard dans la rue. Ses courses s’effectuent uniquement suite aux réservations effectuées en ligne par les clients. Le tarif de la course est aussi connu à l’avance. Les voitures utilisées dans ce secteur doivent également répondre à des conditions très précises. Il s’agit avant tout de véhicules de tourisme de luxe avec des aménagements intérieurs « de standing ». La voiture utilisée doit donc offrir au passager confort et bien-être à chaque trajet.

Travailler en tant que chauffeur VTC : les choix qui s’offrent à vous

Dans le salariat, vous n’avez besoin d’effectuer aucun investissement. L’entreprise mettra à votre disposition la voiture que vous allez conduire. Vous préférez exercer en tant qu’indépendant ? Il faut vous déclarer comme auto-entrepreneur. Vous devez ensuite rejoindre les plateformes pourvoyeuses de courses comme Uber. N’hésitez pas à vous inscrire sur une plateforme qui desserve une région précise. Si vous habitez par exemple au Pays Basque, rejoignez www.moogi.fr. Il s’agit d’une nouvelle plateforme type Uber qui met en relation les chauffeurs VTC et les clients se situant à Biarritz, Bayonne ou Anglet.

Comment devenir chauffeur de VTC ?

Pour exercer le métier, il faut réussir un examen spécifique qui dure 3 heures et 30 minutes. Vous serez interrogé sur six épreuves. Les questions prennent la forme d’un QCM. Vous pouvez tout de suite vous inscrire à cet examen sans avoir suivi une formation professionnelle. En revanche, pour mieux vous préparer à l’examen, on vous recommande de vous rapprocher d’un centre de formation agréé. Vous devez également suivre tous les 5 ans, un stage de formation de 7h au moins, au sein d’un centre de formation agréé. Le manquement à cette obligation rendra invalide votre carte professionnelle VTC. Vous pouvez par la suite devenir chauffeur de VTC salarié en travaillant pour une entreprise proposant ce service.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *